[Vidéos] Veille scientifique : tout comprendre sur l’utilisation de la plateforme d’innovation ouverte ideXlab

 

L’Open Innovation a de nombreux avantages, mais difficile d’en profiter sans l’utilisation d’une plateforme d’innovation ouverte adaptée. Comment trouver à la fois les bons partenaires et les bonnes compétences dans le domaine d’expertise parfois loin de celui de mon entreprise ? À l’inverse, comment offrir ses services et son expertise dans des domaines scientifiques et techniques de pointe ?

 

ideXlab, une plateforme d’innovation ouverte multiservice et internationale

 

Pour améliorer sa veille scientifique et accélérer l’innovation au sein de son entreprise, l’utilisation d’une plateforme d’innovation ouverte permet d’accéder plus rapidement à la connaissance et aux bons experts. Par sa multiplicité de services, la plateforme ideXlab permet de mobiliser une communauté d’entreprises spécialisées, d’experts et d’universitaires, mais également d’analyser des centaines de millions de documents sur des sujets technologiques variés.

Grâce à un algorithme dédié, la plateforme offre la possibilité en temps réel :

  • d’analyser des articles scientifiques et brevets, autour du sujet souhaité
  • de stocker et structurer ses recherches, grâce à une arborescence détaillée
  • de trouver parmi les 10 millions d’experts ceux qui sont les plus pertinents pour votre projet

Développée dans une approche de pluridisciplinarité et de décloisonnement, la plateforme ideXlab permet de mettre en relation de manière très simple des problèmes et des solutions. Elle offre notamment une analyse de l’état de l’art ou de sujets à la pointe de la recherche dans tous les domaines d’activité, scientifiques, techniques et marketing. Dans cette courte vidéo, découvrez la genèse d’ideXlab et quels sont les objectifs de la plateforme : 

innovation ouverte plateforme

 

Une plateforme d’innovation ouverte unique : créez, stockez, échangez !

 

Dans une vidéo plus complète, nous vous invitons à découvrir la plateforme d’innovation ouverte, sa facilité d’utilisation et son potentiel de recherche, autour d’un exemple : la fabrication additive, ou impression 3D, des céramiques. Ces techniques de fabrication ont la particularité de procéder uniquement par un ajout de matière, assisté par ordinateur. L’enjeu, dans ce cas, est de trouver comment améliorer la fabrication de pièces en céramique spécifiques, en utilisant de nouvelles techniques de fabrication additive, ou en utilisant un substitut aux parties en céramique.

innovation ouverte plateforme

La valeur ajoutée de la plateforme d’innovation ouverte ideXlab se trouve dans sa capacité à combiner tous les besoins de ses utilisateurs dans quatre actions distinctes, les « 4 S » :

  • Search : le moteur de recherche d’ideXlab permet de trouver rapidement à travers l’analyses des articles et brevets les spécialistes sur les sujets recherchés par son entreprise
  • Structure : la plateforme permet de conserver les anciennes recherches, et de structurer ainsi la connaissance
  • Save : la plateforme offre un espace de stockage pour constituer sa propre bibliographie
  • Share : ideXlab permet d’échanger les résultats de la recherche entre utilisateurs, et ce de manière confidentielle

 

Faites vos premiers pas vers l’Open Innovation : testez la plateforme avec un compte gratuit comprenant 10 crédits de recherches et accédez aux connaissances de 10 millions d’experts.

[Livre Blanc] Innovation participative : les 8 dimensions de l’Open Innovation à comprendre et maîtriser

 

Innovation participative : un levier de création de valeur pour les entreprises

 

En rupture avec le paradigme de « Closed Innovation » qui a permis aux grandes multinationales d’asseoir leur puissance technologique grâce à l’internalisation complète des ressources R&D, l’innovation participative s’inscrit dans une nouvelle logique pour les entreprises.

Pour faire face à l’évolution de l’environnement professionnel, aujourd’hui recomposé autour de la mobilité croissante des experts et professionnels, l’évolution du rôle des universités dans le monde du business et l’augmentation du nombre de laboratoires de recherche, les entreprises doivent de plus en plus se tourner vers des modes d’innovation alternatifs.

L’innovation participative préconise l’utilisation de ressources et de connaissances internes et externes au sein d’une entreprise, dans le but d’en accroître la productivité et l’efficacité de son activité de recherche et développement.

Quelles sont les 8 dimensions de l’innovation participative ?

 

Véritable transformation de fond pour l’entreprise, le processus d’innovation participative s’immisce dans tous ses aspects, de la stratégie globale aux modes de financement en passant par l’humain. L’Open Innovation tend en premier lieu à modifier les objectifs fixés en interne par l’entreprise. L’entrée dans ce nouveau paradigme modifie l’approche même de l’entreprise sur son marché, qui doit à la fois définir de nouveaux résultats à atteindre et revoir sa manière de communiquer, en externe comme en interne.

Mais d’autres questions de plus en plus complexes se posent durant de cette transition vers l’innovation participative, telles que :

Quelles sont les nouvelles ressources à recruter en interne ?
Qu’est-ce que l’innovation participative implique pour mon budget R&D ?
Quels sont les outils nécessaires pour mettre en pratique ce nouveau modèle ?

Découvrez dans ce livre blanc la manière dont le processus interne sera impacté, notamment en appréhendant les différents concepts relatifs à l’innovation participative. Vous comprendrez également pourquoi et comment revoir votre organisation et l’écosystème dans lequel votre entreprise se trouve plongée dans leur ensemble.

télécharger livre blanc

[Ebook] Le co-développement au coeur de l’Open Innovation

 

L’accélération du basculement d’un modèle d’innovation fermée à celui d’innovation ouverte au sein des entreprises a changé le regard des professionnels sur l’utilisation de leur écosystème pour nourrir leur propre besoin d’innovation. Quand le principe du collectif est au cœur de l’innovation ouverte… découvrez le co-développement !

Co-développement : de l’idée à la production

 

Le co-développement est l’un des principes inhérents à l’innovation ouverte. Il repose sur la collaboration entre professionnels et experts venus de tous les horizons, mais également sur le développement collectif de produits ou services dans un objectif commun. Le co-développement intervient à tous les niveaux de maturité technologiques, de l’idée ou concept jusqu’à la production et le mode de distribution du produit. Partager pour mieux capitaliser, et ce à toutes les étapes de la création de produit, une idée utopique ?

Le co-développement, une solution adaptée à tous les secteurs

 

Loin d’être un simple concept nébuleux, l’innovation collaborative possède pour autre avantage d’être applicable à tous les secteurs industriels, et constitue une source d’inspiration d’un secteur à l’autre.
Dans cet ebook, découvrez 6 exemples concrets et réussis de déploiement d’une stratégie d’innovation ouverte et de co-développement, selon des objectifs extrêmement variés tels que :

• L’amélioration de la croustillance du pain
• L’utilisation de nouveaux matériaux pour les boîtiers électroniques
• La préparation de surfaces en titane par le traitement à sec
• La création d’une réaction exothermique contrôlée
• La conception d’un système de freinage sans contact
• La conception d’un système de guidage pour les véhicules autonomes

image co-developpement telecharger ebook

 

L’innovation ouverte des PME – Better, Faster, Harder

La demande d’innovation est de plus en plus pressante et elle s’accélère … ouvrant la voie de l’innovation ouverte des PME.

Nous observons que, même sur les marchés d’offre historiques comme l’électronique grand public, la demande impose la cadence et non plus l’offre. Les consommateurs s’attendent à de meilleurs produits tous les jours et même les leaders du marché peuvent être pris au piège du jeu de l’offre et de la demande .
Vous souvenez-vous de l’ annonce de l’iPhone 4s en 2011 ? Les blogs et les journaux avaient relayé une énorme déception du fait de l’absence d’innovation (une recherche Google sur : ‘ iphone 4s ET déception’ vous donnera  des centaines de milliers de pages ! ) .
De nombreux exemples similaires peuvent être trouvés dans l’industrie automobile où il est attendu des nouveaux modèles de surclasser les précédents sur : la sécurité, la consommation de carburant, le niveau de pollution, la qualité, les équipement connectés, le GPS, la musique… la liste est infinie et les attentes bien difficiles à satisfaire.

Les consommateurs se sont habitués à se voir offrir en permanence de nouveaux produits et de nouvelles fonctionnalités au cours des dernières décennies, cela est devenu une attente forte pour le ‘toujours plus’ .

Mais la concurrence industrielle impose également que ces nouveaux modèles soient délivrés à un rythme toujours plus rapide .

Un exemple : dans les années 2000 l’industrie du téléphone mobile était basé sur les fondamentaux suivants: une durée de vie produit de 2 à 3 ans et une disponibilité des modèles de 2 ans. Ces chiffres sont à présent respectivement 18 et 12 mois en moyenne, soit une accélération d’un facteur 2. Le renouvellement de la gamme produits est encore plus impressionnant dans l’industrie informatique où les modèles sont remplacés chaque année .

Cette tendance de l’électronique grand public se retrouve dans de nombreux autres secteurs comme l’habillement, l’alimentation et même les services comme la banque et l’assurance qui proposent de nouvelles offres presque chaque mois .

La concurrence impose que les produits soient livrés de plus en plus rapidement.

Qu’est-ce que cela implique pour les fabricants ?

D’une part la complexité des produits augmente à un rythme inégalé pour répondre à la demande d’innovation. Pensez aux technologies embarquées dans une voiture (une voiture embarque environ 30 microprocesseurs et d’un million de lignes de code), ou dans un smartphone ( GPS , détecteur de mouvement , NFC , écrans , batterie , appareil photo, processeurs … ). Et d’autre part ces technologies doivent être développées, intégrées, testées et livrées toujours plus vite. Et, de plus, chacune d’entre elles, alors qu’elles devient plus sophistiqué, plus miniaturisée, est aussi de plus en plus chères à produire, conduisant à la concentration des acteurs et la réduction de la concurrence .

Aucune entreprise au monde ne peut maîtriser toutes ces technologies . Bien sûr, chacune se spécialise et devient partie d’une chaîne de relation intégrateur/fournisseur. Mais malgré tout, il y a toujours de nombreux domaines très spécialisés où une entreprise ne peut pas maintenir un savoir-faire au niveau de l’état ​​de l’art pour ses propres produits . Ceci est particulièrement criant pour les PME.

La mission des équipes produit et R&D est de plus en plus difficile.

C’est là que l’innovation ouverte entre en scène. S’appuyer sur des savoir-faire externes, intégrer les innovations d’autres laboratoires ou entreprises est la seule façon de rester à niveau ou de surpasser la concurrence . En particulier lorsque votre ‘moteur R&D’ vous place a prior comme un challenger dans votre propre marché.  PME disais-je …

Dans notre expérience avec l’Open Innovation , nous avons rencontré de nombreux exemples similaires:

– Un fabricant d’ustensiles de cuisine a besoin d’expertise sur la façon d’obtenir certaines couleurs sur aluminium usiné

– Un fabricant d’instruments médicaux a besoin d’un procédé moins coûteux pour le ponçage de la céramique

– Un fabricant de téléphone a besoin d’une antenne de conception plus compacte  …

Ils étaient tous sous pression du marché, de contraintes budgétaires de R&D, leurs fournisseurs n’avaient pas la bonne réponse; mais nous avons trouvé ensemble que des chercheurs ou d’autres PME, loin de leur écosystème initial, avaient déjà résolu ces problèmes .

La détection de solutions, la mise en œuvre de l’Innovation Ouverte en tant que pratique, l’intégration d’IP de tiers, la collaboration avec de nouveaux partenaires au sein de votre processus de R&D sont toutes des questions difficiles que nous discuterons dans d’autres articles de ce blog .

Mais j’espère que celui-ci a démontré qu’une ouverture beaucoup plus grande de la ‘boite’ R&D est la seule option dans ce domaine, pour des solution dans un monde d’innovations toutjours meilleurs, plus rapide mais aussi plus difficile (Better – Faster – Harder) .

* Avec la (presque) autorisation de Daft Punk

[Livre Blanc] Open innovation en entreprise : incompatible avec la propriété intellectuelle ?

 

Au sein d’une économie de la connaissance, il est essentiel de pouvoir protéger ses biens industriels. Les titres de propriété intellectuelle sont donc indispensables pour le bon développement d’une entreprise et constituent un rempart en cas de conflit industriel. En apparence, l’Open Innovation, qui repose sur un système de partage et d’échange, constitue donc une menace pour la sécurité de l’entreprise. Mais en réalité, il s’agit plutôt de deux faces d’une même pièce !

Propriété intellectuelle et Open Innovation en entreprise : de l’exclusivité à la complémentarité ?

 

La propriété intellectuelle, et notamment industrielle, a de nombreux avantages, notamment le dépôt de brevets. Comme le précise l’Organisation Mondiale de la Propriété Intellectuelle, les brevets permettent à la fois de :

Établir des droits exclusifs qui habilitent votre entreprise à utiliser pendant 20 ans l’innovation brevetée, mais également de concéder ou vendre la licence à une personne morale tierce
Offrir une position de force sur le marché et un pouvoir de négociation accru en réduisant la concurrence sur votre marché et en conduisant des licences croisées
Accroître la notoriété de votre entreprise puisque celle-ci sera reconnue pour sa capacité à innover et à développer de nouveaux produits ou services

Oui, l’Open Innovation en entreprise, c’est possible !

 

Mais travailler grâce à l’Open Innovation en entreprise est tout à fait concevable si l’on accepte sa notion de partage sous-jacente. On observe aujourd’hui un blocage de l’innovation et de l’invention de nouvelles technologies dû à une manipulation excessive de la propriété intellectuelle. En 2015, l’OMPI observait un nombre record de demandes de brevet avec 2,9 millions de dépôts.

En tant qu’entreprise, l’Open Innovation soulève de nombreuses questions, telles que :
• Comment protéger mon entreprise et mon produit sans titres de propriété intellectuelle ?
• Mon entreprise est-elle fragilisée par un partage d’une licence ou d’un titre de propriété intellectuelle ?

Découvrez dans ce livre blanc comment les plateformes d’Open Innovation en entreprise peuvent répondre à ces questions grâce à l‘anonymisation du processus, évitant ainsi les risques de perte de connaissances. Les entreprises souhaitant lancer des produits sur le marché plus rapidement, notamment lorsqu’il s’agit d’amélioration d’un produit existant ou de fonctions périphériques, ne peuvent compter que sur leur propriété et ressources en interne : elles doivent capitaliser les opportunités !

télécharger livre blanc