Open innovation

Exemples d’innovation ouverte : les entreprises qui ont franchi le pas

Cet article vous propose un certain nombre d’exemples d’entreprises ayant pris la voie de l’innovation ouverte.

L’innovation se doit d’être plus que jamais au cœur de la stratégie des entreprises, quelle que soit leur taille. L’exacerbation de la concurrence dans une économie mondialisée réclame de nouvelles formes et de nouvelles capacités d’innovation. De nos jours, une entreprise qui n’innove pas met son existence en danger.

Les femmes et hommes aux commandes des grandes sociétés en sont conscients. Mais qui dit innovation dit également investissement. Toutes les entreprises, surtout en période de ralentissement économique, n’ont pas les moyens d’allouer des sommes colossales à la recherche et à l’innovation.

C’est dans ce contexte que l’innovation ouverte prend toute sa place et tout son sens.

Nous voudrions dans le cadre de cet article lister un certain nombre d’exemples d’entreprises ayant pris la voie de l’innovation ouverte. Cette liste permettra aux entrepreneurs et aux lecteurs de cet article de donner plus de consistance et de chair à un concept — l’innovation ouverte — parfois encore méconnu et peu mis en pratique.

PSA Peugeot Citroën

Le constructeur automobile français a lancé en 2011 un projet collaboratif ayant trait au développement des voitures du futur et visant à multiplier les partenariats de la firme avec des laboratoires scientifiques du monde entier.

Ce projet s’est concrétisé par la création du réseau des OpenLabs (laboratoires ouverts). Ces structures sont destinées à permettre la rencontre entre les centres de recherche du groupe et des laboratoires extérieurs partenaires. Cette réunion de matière grise a pour mission de penser l’avenir du secteur automobile, en fonction notamment des avancées de la recherche scientifique. Un partenariat a par exemple était conclu entre PSA et l’Institut des Sciences du Mouvement de Marseille.

Coca-Cola

Coca-Cola, c’est bien connu, tient à garder secrète la recette de sa célèbre boisson. Ce n’est donc pas tellement pour le développement de ses produits que la firme américaine s’est lancée dans l’innovation ouverte. Son programme « Shaping a Better Future » permet par contre à des internautes d’horizons différents de proposer leurs solutions à des problèmes sociétaux concrets (concernant par exemple le chômage ou l’environnement). Coca-Cola sélectionne ensuite le meilleur projet et offre à son auteur une somme de 50 000 dollars destinée à réaliser le projet. Le vainqueur est sélectionné en fonction de la valeur intrinsèque de son projet, mais également selon le nombre de votes que celui-ci a reçu. Pour obtenir le plus de voix, Coca-Cola encourage les auteurs de projets à partager ceux-ci sur les réseaux sociaux, Facebook notamment. Cette opération vise évidemment à améliorer l’image de Coca-Cola. Un projet d’innovation ouverte peut aussi servir à cela !

Plus brièvement :

➔ Le constructeur automobile Audi a lancé le Audi Production Award. C’est un concours qui demande aux participants de réfléchir à la voiture du futur, et plus généralement à l’avenir de l’automobile. Le vainqueur reçoit un trophée ainsi que la somme de 5000 euros.

➔ L’entreprise Procter & Gamble a publié sur son site internet la liste des problèmes techniques que ses propres équipes ne parviennent pas à résoudre ou n’ont pas résolu à temps. Un appel est adressé à tous les internautes qui disposeraient de la solution miracle. Toute idée est la bienvenue !

GE a lancé son programme Ecomagination Challenge. Son but ? Récolter les idées des entrepreneurs, des étudiants et de toutes les personnes innovantes concernant les problèmes liés à l’énergie.

➔ L’entreprise d’informatique HP (Hewlett Packard) a mis sur pied des laboratoires d’innovation ouverte destinés à faire travailler ensemble des chercheurs du monde entier et à initier des partenariats entre les équipes HP et des scientifiques extérieurs.

➔ L’entreprise danoise Lego est une des entreprises qui est allée le plus loin dans l’innovation ouverte. Et ce depuis déjà de nombreuses années (MindStorms, Lego Ambassador, Lego Factory et dernièrement Lego Cuuso…). Ce n’est d’ailleurs pas pour rien que Lego est si souvent cité par les apôtres de l’innovation ouverte. Dans toutes ses opérations/programmes, Lego met un point d’honneur à faire participer, plus ou moins directement, ses fans à l’évolution de ses gammes de produits. Rien de plus efficace pour souder la communauté Lego, composée de jeunes et de moins jeunes.

Local Motors est une start-up créée en 2007 par un ancien marine, Jay Rogers. Concevoir une voiture prend des années et coûte généralement des millions d’euros. Local Motors, pour réduire coûts et délais, a décidé de recourir au crowdsourcing. Local Motors utilise le développement collaboratif pour créer les designs de ses voitures. Sa démarche originale a permis à cette petite entreprise de conquérir d’importantes parts de marché. Les heureux gagnants des concours de design industriel organisés par la firme peuvent ensuite toucher des royalties sur les ventes de voiture.

Comme on peut le voir à partir de ces quelques exemples (il y en aurait tant d’autres à évoquer…), l’innovation ouverte a de nombreux avantages et est sans aucun doute promise à un bel avenir. Des avantages en termes d’efficience, en termes économiques, mais aussi, on le voit avec l’exemple de Coca-Cola, en termes d’image.

3 réflexions sur “ Exemples d’innovation ouverte : les entreprises qui ont franchi le pas ”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


6 + 2 =

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>